AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Andrei ~ un ange venu de l'ouest

Aller en bas 
AuteurMessage
Andrei

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 15/06/2012

MessageSujet: Andrei ~ un ange venu de l'ouest   Ven 15 Juin - 11:18

{Andrei}





    « Qui êtes vous ? »

    ♠ Prénom : Andrei, originaire d'un petit village de Russie
    ♠ Âge : 25 ans
    ♠ Race : Humain
    ♠ Rôle : Serviteur d'Hakuei
    ♠ Groupe : Sunao


« Votre histoire »

♠ Votre biographie :

Adieux glacés

" Andrei, aide moi ! Andrei !!
- Donne moi ta main Léah ! Accroche toi ! "


Chaleur... le petit garçon était en sueur, pris d'une violente fièvre qui ne passait pas depuis cette après midi tragique qui lui avait enlevé sa petite soeur, quelques jours plus tôt.
C'était une belle journée d'hiver et la neige s'étendait à perte de vue dans cette contrée immense à l'ouest du Japon. Andrei et sa petite soeur adoraient les vacances d'hiver, et en profitaient toujours pour aller jouer au lac gelé, glisser sur sa surface, se cacher derrière les arbres... des jeux d'enfant, innocent. A huit ans, le garçon n'était pas encore très responsable, mais leurs parents occupés ne prenaient pas trop garde et lui confiaient souvent la surveillance de la petite Léah, alors agée de six ans. Les deux gamins étaient très proches, mais ce jour là, la glace céda sous les pieds de la petite fille par un concours de circonstances malheureux. Le soleil tapait fort cette après midi là et la surface s'était ramollie, pas assez pour qu'ils ne se rendent compte du danger...
L'enfant tomba dans l'eau gelée, son frère essayant tant bien que mal de la ramener à la surface, mais ne risquant que de se retrouver à l'eau à son tour. Paniqué, terrifié et perdu, il ne pouvait ni la sortir de l'eau, ni la laisser seule et aller chercher du secours... Ce fut le drame du début de sa vie, le premier d'une longue série. Andrei n'avait eut d'autre choix que de rester là, jusqu'au bout à essayer de remonter sa soeur, s'écorchant les bras sur le rebord de glace, obligé d'être allongé pour ne pas tomber à son tour. Gelé, il sanglotait, tout comme la petite fille qui petit à petit, perdit toute énergie, frigorifiée, implorant à l'aide son frère impuissant qui n'eut d'autre choix que de la regarder mourir.

Voeu de silence

L'accident avait été un véritable traumatisme pour le petit garçon de huit ans. Il passa près d'un an en hôpital psychiatrique, entouré des meilleurs médecins, des infirmières les plus douces qui tentaient tant bien que mal de calmer ses cauchemars et de lui rendre goût à la vie, mais rien y faisait et les médicaments ne plaisaient pas à la mère du petit qui craignait de voir son fils sombrer plus profond qu'il n'était déjà. Elle ne tenait pas à perdre son dernier enfant, son petit ange malgré tout.
De longues heures de débat entre les parents finirent par aboutir à une nouvelle idée. La famille ayant toujours été assez pieuse, la possibilité de faire entrer Andrei au monastère se présenta comme la meilleure après son année d'internement en milieu médical. La foi, la compagnie des prêtres, sages et patients, sauraient sûrement ramener leur fils à la raison. C'est ainsi que l'enfant passa entre de nouvelles mains, et qu'on interprêta son mutisme comme un voeu de silence. Petit à petit, Andrei semblait reprendre goût à la vie, aux choses simples que lui enseignaient les moines, le jardinage, la cuisine, les anciens écrits. Il ne passait pas une demi-journée sans qu'on le voit partir s'agenouiller devant le rosier blanc, le premier qu'on lui avait fait entretenir, puis prier, ses lèvres remuant sans émettre le moindre son. Compatissant, les frères le laissaient agir, se doutant bien qu'il devait s'adresser à sa bien aimée petite Léah.

Descente aux enfers

Les années passèrent, Andrei semblait heureux de sa condition. Il devenait un beau jeune homme, dans toute sa simplicité, ses longues tenues blanches, sa chevelure aux boucles blondes cachée sous la capuche de laine rèche qui le protégeait du vent violent et glacé qui soufflait dans les murs du monastère et menaçait les plantes dont il s'occupait avec passion et dévotion, quel que soit le temps.
Bien qu'il soit demeuré muet depuis le décès de sa soeur, le jeune homme était maintenant un garçon plutôt joyeux, souriant et très serviable. Il aidait volontiers aux tâches difficiles que les plus âgés peinaient à accomplir et se chargeait souvent seul d'aller en ville chercher les courses qu'il fallait ensuite ramener à pied jusqu'au monastère. C'était sa fonction ce jour là, un jour sombre qui dessina un nouveau virage de sa vie, car il ne revint plus jamais au monastère, ni même en Russie. Il fut enlevé par un proxénète de la mafia japonaise désireux de faire de cette rare beauté, la perle de sa maison de passe.
L'homme était là pour affaire, on lui avait parlé de superbes femmes, à l'accent charmeur qui sauraient ravir sa clientèle orientale, mais aucune des créatures ne lui avait convenu, et il avait quitté les lieux suivit de son escorte pour reprendre sa voiture lorsqu'un adolescent lui était rentré dedans, aveuglé par la neige. Andrei se dépêchait pour rentrer avant que le temps ne se gâte et dans sa hâte il avait percuté l'homme, tombant à la renverse, sa capuche glissant alors de sa tête pour dévoiler cette beauté rare, silencieuse et discrète. Ce regard désolé avec lequel il fixa l'homme, incapable de s'exprimer. Les courses restèrent sur place, et l'enfant fut poussé dans le véhicule sans la moindre chance de se débattre, de tenter de fuir, chose qu'il n'essaya même pas.

Alors âgé de 16 ans, Andrei était un garçon de taille plutôt moyenne, fin mais pas maigre, plus grand que le Japonais moyen cependant. Le fait qu'il soit russe faisait de lui une pièce d'exception dans la collection du proxénète, qui décida alors que "L'ange" devrait être traîté comme un prince. Il fut ainsi trainé de l'hôtel jusqu'à l'avion, puis de l'aéroport jusqu'au club que gérait le yakuza. On l'avait paré de nombreux bijoux d'or, ses oreilles furent percées de sorte qu'elles soient également ornées, on lui faisait porter une tunique légère sous laquelle il n'eut droit à aucun sous vêtement. Inquiet, mais pas effrayé, Andrei se laissait faire. Il n'avait pas la moindre idée de ce qui l'attendait, des deux ans de prostitutions durant lesquels il se fit passer dessus, sans jamais ouvrir la bouche, protester ou se défendre. Non, il était la marionnette passive que l'on se donnait de main en main, dont on prenait plaisir à caresser la chevelure brillante, les belles boucles soyeuses... Petit à petit, l'enfant mourait à l'intérieur, il n'en voulait pas à ceux qui le touchaient, innocentes créatures. Pas plus qu'à celui qui avait succombé à sa beauté, pour faire de lui son gagne pain. Non, Andrei compatissait. Andrei souriait, sa véritable souffrance venant de la nourriture qu'on lui donnait en abondance, des bains parfumés, des bijoux hors de prix qu'il lui fallait porter. Tout ceci le répugnait tellement qu'il avait fini par se remettre à prier, incapable de se donner la mort pour mettre un terme à cette existence insensée.

* Seigneur, je vous en prie, envoyez-moi votre libération. Donnez-moi la maladie, détournez-les de cette infâme illusion, je suis si loin d'être un ange... si loin de mériter tant de tribus. Emportez-moi... ailleurs. N'importe où. Je veux les ténèbres et le froid... je veux la terre... la neige... Ou laissez-moi mourir. Rendez-moi à Léah... *

Il s'en suivait des nuits entières où le jeune homme étouffait des sanglots contre un coussin, incapable de satisfaire sa "clientèle", ce qui lui donnait droit à des coups, puis aux caresses réconfortantes d'un de ses "collègues". La vie continuait, les prières également, puis un soir, elles furent entendues.

Rédemption

Assis sur le rebord de la fenêtre de sa chambre, Andrei scrutait les étoiles. Les nuits se ressemblaient toutes, trop luxueuses, trop douloureuses. Sa solitude lui pesait, car même si désormais il comprenait le japonais, il ne s'était pas encore exprimé. Plus depuis dix ans maintenant. Mais cette nuit là, les choses allaient changer. Alors qu'il lui semblait avoir simplement cligné des yeux, il trouva tout à coup face à lui, derrière la vitre, le visage d'un homme aux cheveux bruns, au regard clair et dur. Pris d'un sursaut, l'adolescent recula, tombant au sol avant de réaliser que l'homme ne pouvait se tenir à la fenêtre, à moins de voler...

" Vladyka*...
- Maître, ça suffira. "

La créature était d'une beauté étonnante, le torse nu parsemé de superbes tatouages, de bracelets de cuir ou de perles noires. Il semblait avoir une trentaine d'années, bien que même Andrei était capable de voir en cet être l'accumulation des siècles de sagesse et de solitude qui l'habitaient. Il s'agenouilla aussitôt devant celui qu'il considéra immédiatement comme son sauveur, son seigneur et maître, celui qui lui rendrait la vie seule qu'il méritait d'avoir. Ce fut le cas, Hakuei le vampire, venait de trouver l'esclave parfait qu'il lui fallait.

" Je t'emporte, à la condition que tu reprennes l'usage des mots. Le son de ta voix me sera précieux, Andrei. "

Voila bien des années que l'enfant n'avait entendu prononcé son propre nom, signe que le démon lisait dans ses pensées... Qu'il pouvait donc l'entendre, le comprendre, peut être... Il accepta donc, et sept années durant, le servit avec la plus grande dévotion, jusqu'à ce jour...


*Vladyka - seigneur


♠ Physique : Une chevelure d'or, radieuse au soleil, et des yeux d'un bleu cobalt parfait, voila ce qui vous frappera en premier lorsque vous croiserez Andrei, beau jeune homme de 25 ans, au visage masculin malgré une silhouette plutôt frêle. Pour 1m73, le jeune homme ne pèse pas moins de 50kg, ce qui lui permet d'être mince sans être maigre pour autant.
Andrei ne choisit jamais ses vêtements, dicté par les humeurs de son maître, mais il affectionne les couleurs claires et lumineuses, la simplicité aux extravagances. Les seuls bijoux dont il se pare sont les boucles dorées qui tombent en cascade sur ses épaules, une chevelure qui fait son charme, soulignée par un regard toujours empli de douceur et de compassion.

♠ Principaux défauts/qualités : Les défauts d'un ange ? Difficile à dire. Peut être la peur de mal faire, mais peut-on qualifier cela de défaut ? Il possède un nombre incalculable de qualité, de la gentillesse à la modestie en passant par la patience... Andrei est un être d'une infinie bonté, rejetant le péché autant qu'il le peut.

♠ Vos plus grandes peurs : Perdre ce qui lui est cher.

♠ Vos goûts :
Aime | Il aime ce qui est simple, rendre service, être au calme
Déteste | Le faste, le luxe, les plaisirs coupables


« Derrière : Andrei »

♠ Pseudonyme : Leelith
♠ Age : 22
♠ Expérience RP : La même que d'habitude
♠ Avatar choisi ( groupe) : Kamijo (Versailles etc)
♠ Une chose à dire ? Il devait être secondaire mais ... *-*


Dernière édition par Andrei le Lun 18 Juin - 12:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrei

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 15/06/2012

MessageSujet: Re: Andrei ~ un ange venu de l'ouest   Lun 18 Juin - 12:01

Fiche terminée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daisuke
Le Premier †
avatar

Messages : 584
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: Andrei ~ un ange venu de l'ouest   Mar 19 Juin - 7:13

Bienvenue Andrei, tu es validé !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Andrei ~ un ange venu de l'ouest   

Revenir en haut Aller en bas
 
Andrei ~ un ange venu de l'ouest
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» Confirmé: Le Choléra est venu d'un camp népalais
» Poussière d'ange.
» La longue histoire d'un Ange...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Red Chronicles :: Come out, come out, wherever you are... :: Sortez... Qui que vous soyez. :: Fiches Validées-
Sauter vers: